Comment calibrer un inter différentiel ?

L’inter différentiel sert à protéger les personnes des dangers de l’électricité… S’il est couplé à une bonne prise de terre, son efficacité est maximale. Vous avez un matériel potentiellement dangereux ? L’inter différentiel saute ! Suite à une maladresse, une personne est en contact avec un élément sous tension… Là aussi, l’inter différentiel saute. C’est donc un matériel électrique important pour des raisons évidentes de sécurité. Voici des informations pour vous aider à calibrer et à installer correctement les interrupteurs différentiels et mettre en sécurité votre installation électrique.

L’inter différentiel et la NF C 15-100.

inter différentiel Legrand 40A type ACLe nombre et l’intensité  des interrupteurs différentiels présents dans votre tableau électrique sont régis par la norme NF C 15-100. Cette norme concerne toute l’installation électrique d’un logement. Elle impose des règles strictes à respecter pour la protection des personnes et du matériel. Ainsi, l’amendement A5 de la NF C 15-100 a d’ailleurs fait évoluer cette règle depuis le 27 novembre 2015 pour encore plus de sécurité.

Les nouvelles règles de décompte de l’inter différentiel.

Le nombre et le type de différentiels est désormais déterminé par la taille de l’installation électrique et non plus par la surface du logement.

decompte des inter différentiel• Les circuits éclairage et prise de courant doivent être répartis sous au moins 2 interrupteurs différentiels. Ceci a pour but d’assurer une continuité de fonctionnement.
• Le nombre maximum de départ autorisé pour un interrupteur différentiel est limité à 8. Donc, un inter différentiel protège au maximum 8 disjoncteurs.
• Les circuits plaque de cuisson, lave-linge et et prise de recharge pour véhicule électrique doivent être protégés par un différentiel de type A.
• Les autres circuits doivent être protégés par un différentiel au moins de type AC ou de type A.

Le nouveau calcul de l’intensité de l’inter différentiel.

Les interrupteurs différentiels présents dans le résidentiel doivent avoir une sensibilité de 30mA maximum. Le disjoncteur de branchement a une sensibilité de 500mA. Pour choisir le calibre (l’intensité) de l’inter différentiel, vous avez deux possibilités :

• Soit par rapport à l’amont : le calibre de l’interrupteur différentiel doit être supérieur ou égal au calibre du disjoncteur de branchement. Par exemple, vous avez un disjoncteur EDF de 45A, les interrupteurs différentiels de votre tableau électrique seront supérieurs ou égal à 45A, ils seront donc de 63A.
• Soit par rapport à l’aval : le calibre de l’inter différentiel sera supérieur ou égal à une fois la somme des calibres des disjoncteurs alimentant le chauffage direct, le chauffe-eau et la prise de recharge de véhicule électrique + 0,5 fois la sommes des disjoncteurs alimentant les autres circuits.
Exemple : Sur votre rangée du tableau électrique vous avez le départ du chauffe-eau en 20A, le sèche-serviettes protégé par un 10A, 2 circuits prises en 16A et un circuit lumière en 10A. On fera le calcul suivant : (20 + 10) x 1 + (16 + 16 + 10) x 0,5 = 51. Vous devrez donc installer un inter différentiel supérieur ou égal à 51A, soit un 63A.

Qui contrôle cette règlementation ?

Vous connaissez désormais toutes les règles d’installations d’un inter différentiel. Pour une installation électrique respectant les normes actuelles et vous assurant protection et sécurité, respectez-les ! Il ne faut pas oublier que la NF C 15-100 est contrôlée par le Consuel. C’est donc lui qui vérifiera, pour toutes les habitations dont le permis de construire est postérieur au 27 novembre 2015, entre autre la conformité de ces règles de décompte et de calibrage.

Comment calibrer un inter différentiel ?

22 thoughts on “Comment calibrer un inter différentiel ?

  • 28 avril 2017 à 11 h 29 min
    Permalink

    Bonjour,
    Mon disjoncteur de branchement est calibré 45A 9KVA.
    Puis-je mélanger les choix amont et aval ?
    C’est à dire installer des inter. Diff. 63A dans mon coffret principal et des 40A dans mon coffret divisionnaire (alimenté par un sectionneur 63A du tableau principal) ?
    Merci

    Répondre
    • 2 mai 2017 à 9 h 17 min
      Permalink

      Bonjour,

      Vous pouvez en effet choisir de calibrer votre différentiel rangée par rangée selon l’amont ou l’aval.
      Par contre, vous avez deux tableaux si je comprend bien. Pour partir de votre tableau principal vers le secondaire, il faudra un disjoncteur et non un sectionneur. Si vous souhaitez mettre un inter différentiel de 40A dans votre second tableau, le disjoncteur qui sera sur le tableau principal et qui assure la protection de départ vers le second tableau devra être au maximum de 40A.

      Si ce n’est pas clair, n’hésitez pas à nous contacter au 05 63 47 90 46.

      Cordialement

      Répondre
  • 6 juin 2017 à 12 h 43 min
    Permalink

    Bonjour,
    en rénovation je dois mettre en tete de mon nouveau tableau un inter différentiel…
    quel calibre ???
    sachant que je suis en triphasé avec un abonnement 18KVA
    merci de votre aide

    Répondre
    • 9 juin 2017 à 6 h 07 min
      Permalink

      Bonjour Mico,

      Étant donné qu’il n’y a qu’un inter différentiel en tête, nous vous conseillons un 63A.

      Cordialement

      Répondre
  • 15 juillet 2017 à 14 h 45 min
    Permalink

    Bjr, Dans mon installation existante ( +15 ans) est’il possible d’avoir un mixte c a d 2 PC (sans la terre) et la lumiere sur un même dijoncteur de 10A ceci au nombre de ( 10+10+10+10) soit 40 A est d’être raccorder à un inter diff type AC de 63A ? Si oui cette installation reste t’elle conforme en y ajoutant inter diff type AC de 63A aujourd’hui absent ?

    Merci

    Répondre
    • 17 juillet 2017 à 13 h 19 min
      Permalink

      Bonjour Mr Laborie,

      Pour être conforme à la NF C 15-100 actuelle il faut :

      – séparer les circuits prises des circuits éclairage.
      – Il faut la terre sur toutes les prises.
      – Mettre les prises sous un disjoncteur 16A avec du fil en 2,5 (maxi 12 prises par disjoncteurs).
      – Mettre la lumière sous un 10A en 1,5 (maxi 8 points lumineux par disjoncteur).
      – Il faut au minimum 2 inter différentiel dont un de type A. Leur nombre dépend de l’installation. Leur calibre aussi. Pour protéger une rangée de 4 disjoncteurs 10A, un inter diff de 40A suffit.

      Cordialement.

      Répondre
  • 17 août 2017 à 10 h 49 min
    Permalink

    bonjour.
    J’agrandis mes combles et je dois poser un tableau divisionnaire à l’étage.
    Dans ce tableau il y aura:
    – 2 disj. 20A en 2.5 (2 radiateurs: 1500w+750w / 1 chauffe eau: 1400w )
    – 4 disj. 16 A en 2.5 (1 sèche serviette : 750w / 13 prises)
    – 3 disj. 10A en 1.5 ( 7 lumières / 2 volets roulants électrique: 2x400w).

    Le tableau divisionnaire est à 15m du tableau principale.
    La section du fil entre les 2 tableaux est de 10 mm2.
    Je suis en 18KV 90A sur mon DB.

    Le type et le nombre de disjoncteur sont ils cohérent ?
    Quel doit le nombre et le calibre des inter différentiels ?
    Quel doit être le calibre du disjoncteur de départ du tableau principal au divisionnaire?
    Faut il un disjoncteur unipolaire ou bipolaire pour se départ ?

    Je vous remercie d’avance pour vos réponses.

    Répondre
    • 17 août 2017 à 14 h 26 min
      Permalink

      Bonjour Jordan,

      Dans votre second tableau vous pouvez mettre :

      – 1 disjoncteur 16A pour le chauffe-eau.
      – 1 disjoncteur 10A pour le radiateur 1500W.
      – 1 disjoncteur 10A pour le 750W.
      -1 disjoncteur 10A pour le sèche-serviettes.
      – 2 disjoncteurs de 16A pour 2 circuits prises ( 1 circuit = 12 prises maximum)
      – 1 disjoncteur 10A pour les 7 points lumineux.
      – 1 disjoncteur 10A pour les deux volet roulant.

      En effectuant un tableau comme cela, vous pouvez le faire sous 2 rangées avec deux inter diff de 40A en tête de chaque rang.

      De votre tableau principal, vous pouvez partir d’un disjoncteur de 40A avec du câble en 10mm2. Ce sera un disjoncteur standard phase et neutre.

      Bien cordialement

      Répondre
  • 22 août 2017 à 14 h 28 min
    Permalink

    Bonjour

    donc pour une installation neuve , si mon disjoncteur d’abonnement est calibré à 45A , je peux mettre un inter différentiel de 40A à condition que la somme de l’intensité des circuits qu’il protège n’excède pas 40A? choix de l’amont ou l’aval. ai je tout compris??

    Répondre
    • 1 septembre 2017 à 12 h 13 min
      Permalink

      Bonjour Rickou,

      Oui c’est tout à fait cela, vous avez bien compris !
      Pour le calcul, on divise par deux l’intensité des circuits sauf pour les circuits chauffage, eau chaude sanitaire ou encore un circuit prise de voiture électrique.
      Par exemple on comptera 5A pour un disjoncteur 10A destiné à la lumière. Mais on comptera 10A pour un disjoncteur 10A destiné à un sèche-serviettes.
      A l’heure actuelle, les interrupteurs différentiels 63A sont donc plus souvent utilisés. Ils permettent de ne pas se tromper et surtout ils protègeront dans tous les cas les évolutions futures de l’installation.

      Cordialement

      Répondre
  • 7 septembre 2017 à 18 h 17 min
    Permalink

    bonjour,
    J’aimerais quelques informations sur la configuration de mon tableau electrique.
    je suis en triphasé 3x 15A, le disjoncteur edf est calibré à 15A.
    Ma maison comporte 4 niveaux ( grenier, 1er, rdc, cave et un garage ).
    Je souhaitais passé en monophasé 45A, mais j’ai une chaudière électrique triphasé 24kw gretel.
    Je suis donc contraint de rester en triphasé.
    Je comptais installer apres le disjoncteur edf un répartiteur 4P 100A.
    De là partir sur un disjoncteur différentiel de 40A 30mA pour protéger la chaudière.
    Du répartiteur, je comptais partir avec chaque phase sur un disjoncteur différentiel de 40A type AC 30 mA ( 2x) et un disjoncteur différentiel 40A type A 30mA.

    Grenier

    1 circuit éclairage disjoncteur 10 A

    1er

    1 circuit éclairage ( 4 points lumineux ) disjoncteur 10 A
    4 circuits prises ( 5 prises par circuits ) disjoncteur 16A
    1 circuit volet roulant ( 4 volets ) disjoncteur 10 A

    RDC

    1 circuit plaque de cuisson disjoncteur 32 A
    1 circuit four disjoncteur 32 A
    1 circuit réfrigérateur disjoncteur 16A
    1 circuit hotte disjoncteur 16 A
    1 circuit éclairage ( ( points lumineux ) disjoncteur 10A
    1 circuit prises plan de travail ( 6 prises ) disjoncteur 16A
    4 circuits prises ( 5 prises par circuits ) disjoncteur 16A
    1 circuit prises informatique disjoncteur 16 A
    1 circuit volets ( 4 volets ) disjoncteur 10A
    1 circuit porte de garage disjoncteur 10A

    Cave

    2 circuits prises ( 5 prises par circuit )
    1 circuit éclairage ( 5 points lumineux )
    1 circuit lave linge disjoncteur 20 A
    1 circuit sèche linge disjoncteur 20A
    1 circuit congélateur disjoncteur 16A
    1 circuit chauffe eau disjoncteur 20 A

    Extérieur

    1 circuit eclairage ( 4 points lumineux ) disjoncteur 10A

    Salle d’eau

    1 circuit eclairage
    1 circuit prise

    Quelles seraient vos recommandation pour le positionnement des disjoncteurs divisionnaire par rapport aux disjoncteur différentiels divisionnaire?
    Les calibres choisis pour les différents disjoncteurs différentiels sont ils cohérent?
    Le choix de la protection de la chaudière est elle cohérente et suffisante ( cablage en 16mm2 entre le disjoncteur differentiel tetra et la chaudière, distance – de 10m )
    Le cablage est il conforme et cohérent?
    L’installation de disjoncteur différentiel est elle utile ou des interrupteurs différentiel suffirait il?

    Merci de votre réponse

    Répondre
    • 8 septembre 2017 à 8 h 59 min
      Permalink

      Bonjour Thierry,

      Dans votre tableau, vous allez faire 3 rangées en monophasé pour équilibrer les 3 phases. Il faudra un interrupteur différentiel en tête de chaque rangée. Les disjoncteurs divisionnaires seront raccordés par peigne en suivant le différentiel.
      Le calibre choisi pour les différentiels semble cohérent. Nous étudions néanmoins votre installation et nous vous enverrons nos recommandations par mail.

      Il semble toutefois qu’il y ait beaucoup de circuit prises inutiles pour respecter la norme. En effet un disjoncteur 16A avec du fil en 2,5mm2 peut protéger jusqu’à 12 prises (sauf cuisine et prises spécialisé comme vous l’avez mentionné). Idem pour les circuits éclairage (disjoncteur 10A en 1,5mm2) qui peuvent protéger jusqu’à 8 points lumineux.

      Votre chaudière est très puissante, après calcul on tombe sur un disjoncteur différentiel tétrapolaire en 50A.

      Cordialement

      Répondre
      • 8 septembre 2017 à 9 h 48 min
        Permalink

        Bonjour,
        Merci pour votre première réponse.
        Pour le disjoncteur différentiel j’hésitais entre un 40A et un 63A. Je vais donc opter pour un 63 A.
        Pour les circuits que vous mentionné ( prises et eclairages ) je voulais séparés les circuits prises par piéces et les circuits éclairages par étages.
        J’ai opté pour un tableau à 4 rangées pour me laisser une marge de manoeuvre si par la suite une extension du tableau devait avoir lieu.
        une extension de la maison est prévue pour 2 pièces supplémentaires.

        J’attends votre mail.

        merci encore

        Répondre
  • 9 septembre 2017 à 12 h 36 min
    Permalink

    bonjour,

    Je suis au passage de l’achat des différents disjoncteur et différentiels.
    J’ai encore des interrogations.

    1- dans la notice de la chaudière gretel dscv 24kw 1713R il est indiqué IA 35A section 5*10mm2 disjoncteur 40A.
    vous êtes arrivé à un calcul de 50A peut être dû à la longueur du cable 5*16mm2 que je comptais mettre.
    Je peux rapprocher ma chaudière jusqu’à 2m du tableau.
    Celà réduirait il l’intensité necessaire du disjoncteur différentiel tetrapolaire?
    La chaudière a 3 résistances, je compte en utilisé une seule je n’ai qu’un seul étage à chauffer en plancher chauffant pour le moment.

    2- la lise en place d’un contacteur jour/nuit serait elle utile?

    3- est il possible d’installer un contacteur jour/nuit pour le chauffe eau sur un étage monophasé et un autre en triphasé sur le circuit chaudière? rapport aux impulsions edf.
    dans ce cas le contacteur jour/nuit triphasé doit avoir quel calibrage et nécessite t elle comme en monophasé une protection propre et de quel calibrage?

    4- Je peux mettre mon chauffe eau en triphasé, serait il utile de l’ajouter au circuit triphasé? le coût du disjoncteur n’étant pas le même.

    5- Un contacteur jour/nuit monophasé installé sur un circuit monophasé mais d’une alimentation triphasé est elle possible? rapport aux impulsions edf ou faut il obligatoirement un contacteur jour/nuit triphasé? ( je ne suis pas sûr d’être clair)

    merci de votre aide

    Répondre
    • 11 septembre 2017 à 6 h 33 min
      Permalink

      Bonjour Thierry,

      Voici la réponse à vos questions :

      1/ Pour le calibre du disjoncteur de la chaudière, nous nous sommes basés sur sa puissance de 24kW. Cependant si la notice constructeur demande du 40A alors mettez du 40A. Vous pouvez laisser votre câble en 5×16 sans problème.

      2/ La mise en place d’un contacteur jour/nuit est utile dans le cas où vous avez un abonnement EDF adapté et un chauffe-eau électrique.

      3/ Inutile d’installer un contacteur sur la chaudière. Car celle ci fonctionne en permanence et non sur les heures creuses.

      4/ Vous pouvez effectivement mettre un chauffe-eau en tri. Si vous avez un gros chauffe-eau (type 500L) c’est utile. Pour un chauffe-eau classique je ne pense pas.

      5/ Non, soit vous faites du tri et tout est en triphasé, soit vous faites le circuit en mono et tout est en monophasé. Pas de mélange possible.

      Cordialement

      Répondre
  • 16 septembre 2017 à 10 h 48 min
    Permalink

    Bonjour,

    J’ai un doute…
    En amont j’ai un disjoncteur EDF de 45A.
    En prenant la règle du calcul amont je décide de prendre des interrupteur différentiels de 63A pour mes rangées du tableau électrique.

    Mais pour une rangée j’ai:
    1 disjoncteur calibre 20A groupe de convecteurs 1
    1 disjoncteur calibre 32A groupe de convecteurs 2
    1 disjoncteur calibre 32A groupe de convecteurs 3
    1 disjoncteur calibre 10A groupe de points lumineux 3
    1 disjoncteur calibre 10A groupe de points lumineux 4
    1 disjoncteur calibre 10A groupe de points lumineux 5
    1 disjoncteur calibre 10A groupe de points lumineux 6
    1 disjoncteur calibre 10A groupe de points lumineux 7
    Donc là si je fais la règle aval : j’ai (20+32+32)+(5×10)/2=84+50=134. Ce qui me parait énorme!
    Mais si je prends la règle amont je ne me pose pas de question et je prends un 63A…

    Donc c’est bon si je prends un 63A?

    Répondre
    • 20 septembre 2017 à 7 h 21 min
      Permalink

      Bonjour Julien,

      En effectuant le calcul, je tombe sur 109. Mais effectivement c’est énorme. Du 32A pour protéger un groupe de radiateur, c’est énorme également… Est ce qu’il y a bien un câble en 6mm2 derrière les 32A ? Combien de radiateur y a t’il dans le groupe 2 et 3 ? Et de quelles puissances sont ils ?
      Oui, un différentiel de 63A est ce qu’il convient. Mais je vous conseille tout de même de vérifier le calibre des disjoncteurs et surtout le câble. Par contre si le calibre des disjoncteurs est bon, je vous conseille de faire 2 rangées au lieu d’une. Vous ne serez que mieux protéger.

      Cordialement

      Répondre
      • 21 septembre 2017 à 16 h 06 min
        Permalink

        Merci beaucoup pour votre réponse. Effectivement j’ai bien prévu d’utiliser du câble de 6mm2.
        Dans mon groupe 2 j’ai prévu de mettre :
        1 sèche serviettes 1000W (SdE 3)
        1 chauffage 1000W (SdE 3)
        1 sèche serviettes 1200W (SdB)
        1 chauffage 2000W (Chbre 5)
        1 chauffage 1200W (Chbre 2)
        et dans le groupe 3 :
        1 chauffage 1200W (Chbre 1)
        1 chauffage 2000W (Chbre 4)
        1 chauffage 2000W (Salle TV)
        1 chauffage 1200W (Chbre 3)

        En fait j’ai été « obligé » de partir sur cette option car je suis déjà à 7 rangées (et je voudrais me garder une rangée pour plus tard). Et je souhaite mettre sur la 8ieme rangée un interrupteur différentiel à immunité renforcé pour le congel.

        Vous pensez qu’il faudrait que je mette quand même sur une autre rangée ?

        Bonne soirée

        Répondre
  • 20 septembre 2017 à 19 h 29 min
    Permalink

    Bonjour,
    La norme indique qu’il ne doit pas y avoir plus de 8 départ par interrupteur différentiel.
    Le télérupteur et le contacteur jour nuit sont ils comptabilisé comme le disjoncteur?
    Peut-on mettre sous un ID 63 : 4 disjoncteurs 20A (circuits prises) + 4 disjoncteurs 10A(circuits lampes) + 3 télérupteurs?
    Merçi

    Répondre
    • 21 septembre 2017 à 7 h 51 min
      Permalink

      Bonjour,

      Oui effectivement, il ne faut pas plus de 8 départs par différentiel. Les départs sont les disjoncteurs. Les télérupteurs et le contacteur jour nuit ne sont pas des départs mais des commandes.
      Par contre, il faut bien garder en mémoire que le tableau doit avoir une marge libre de 20%. Et là, tout ce qui est présent dans le tableau compte !

      Donc, d’un point de vue protection différentielle, vous pouvez mettre vos 4 disjoncteurs prise (que vous pouvez passer en 16A si ce ne sont pas des prises spécialisées) + vos 4 disjoncteurs lumière + vos 3 télérupteurs derrière un différentiel 63A. Il faudra faire attention que le différentiel 63A prenne la place de 2 modules et non de 3. Sinon cela ne va pas rentrer dans un tableau 13 modules.

      Cordialement

      Répondre
  • 21 septembre 2017 à 17 h 26 min
    Permalink

    bonjour,
    combien de départs l’ID de type A en 63A peut-il avoir?
    J’ai lu quelques part que sous un 63A on pouvait mettre 4 circuits spécialisé + 2 circuit au choix (prise ou éclairage). Les circuits pour les prises de la gtl et l’éclairage de la terrasse sont ils considéré comme des circuits spécialisé?
    Est-il possible de mettre :
    1 disj 32A pour plaque de cuisson
    1 disj 20A pour lave linge
    1 disj 20A pour sèche linge
    1 disj 20A pour congélateur
    1 disj 20A pour prises gtl x2
    1 disj 10A pour éclairage terrasse
    merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *