Comment installer un puits canadien ?

Le puits canadien est un système permettant d’exploiter la température du sol afin d’améliorer la température intérieure (la baisser ou l’augmenter en fonction de la saison) via un dispositif de ventilation naturelle. Découvrez les différentes étapes à franchir pour sa mise en place.

Présentation du puits canadien

Pour mieux comprendre la façon dont le puits canadien est installé, il est essentiel de connaître son fonctionnement. Il s’agit d’un système géothermique qui permet de profiter d’une climatisation naturelle, particulièrement économe en termes de consommation d’énergie. Grâce à ce procédé, il est possible de réduire ou d’augmenter la température d’un habitat d’environ 5 à 8 °C. Le principe est simple : grâce au puits canadien, on peut envoyer de l’air neuf vers la maison par le biais d’un conduit enterré à une profondeur d’environ deux mètres. A cette profondeur, la température du sol reste relativement constante, en toute saison.
La mise en place de ce dispositif est assez simple mais certaines conditions doivent être remplies. Le terrain est idéalement composé d’une terre très fine et doit être dégagé, donc dépourvu de toute végétation. Et plus l’amplitude thermique entre les saisons est importante, plus le puits canadien est efficace.

Les différentes étapes de l’installation d’un puis canadien

L’installation d’un puits canadien se fait en quatre étapes correspond à un élément spécifique du système.

    1 – Mise en place de la borne d’entrée d’air

D’abord la borne d’entrée de l’air neuf ou bouche extérieure. Afin d’éviter l’encrassement cette borne est installée à une hauteur minimale de 1,10 mètre. Elle est, par ailleurs, surmontée d’un chapeau protecteur dont le rôle est d’empêcher que l’eau de pluie ne puisse s’infiltrer dans le système durant la saison pluviale. A tout cela s’ajoute la grille de protection qui protège des indésirables comme les insectes ou les rongeurs. Cette bouche d’air extérieure doit être éloignée de toute source de pollution. La présence d’un filtre est indispensable pour purifier l’air qui entre, cet élément devant être remplacé tous les trois à quatre mois.

    2 – Mise en place du conduit d’air

Vient ensuite le conduit ou tuyau du puits canadien, élément central du système. En fonction des spécificités du terrain, il est possible d’installer un seul tube d’une trentaine de mètres qui est installé tout autour de la maison. Il est aussi envisageable de pencher pour un réseau de tuyaux intercalés de collecteurs. Dans ce cas, le débit d’air est optimisé. Dans tous les cas, le conduit est placé à une profondeur allant de 1,5 à 3 mètres. Le diamètre du tube est choisi de façon à maximiser la vitesse de circulation de l’air. Les tuyaux peuvent être en PVC ou en polyéthylène, le mieux étant de miser sur des tubes aux parois compactes offrant une excellente conductivité thermique.

    3 – Évacuation de la vapeur d’eau

Puis il y a le dispositif servant à l’évacuation de la vapeur d’eau présente dans l’air qui traverse les tuyaux. Cette vapeur d’eau peut se condenser et se déposer sous forme de gouttelettes d’eau sur la surface interne des tubes. Ce condensat doit alors être éliminé, pour éviter que des bactéries ne prolifèrent, corrompant l’air neuf envoyé vers l’habitat. Au moment de l’installation, le conduit est incliné, pour une évacuation plus aisée. Et il faut prévoir un dispositif d’évacuation de ces gouttelettes d’eau. En cas de présence d’un sous-sol, ces dernières peuvent être facilement récupérées à l’aide d’un siphon avant d’être envoyée vers les égouts. Le cas échéant, il faut mettre en place un regard de visite. Celui-ci trouvera sa place au niveau le plus pas du puits canadien. L’évacuation s’effectue alors via infiltration et impliquant le recours à une pompe de relevage.

    4 – Mise en place d’un by-pass

Enfin, un puits canadien doit être équipé d’un dispositif de régulation. Il faut, en effet, souligner que dans certaines conditions climatiques, le puits canadien peut être mis en « pause ». Lorsque la température extérieure est comprise entre 10 et 20°C, l’air intérieur est généralement agréable. Il est alors possible procéder à une « déconnexion » du puits canadien via un by-pass qui contourne le puits et permettant d’envoyer directement l’air neuf dans la maison, sans passer par le puits.

Si vous souhaitez installer votre puits canadien vous-même, vous savez comment faire !

Comment installer un puits canadien ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *