Comprendre le tableau électrique de ma maison.

Le tableau électrique est le cerveau de l’installation de la maison. C’est lui qui commande et qui sécurise toute l’électricité de la maison… Alors, de quoi est-il composé ? Quelles sont les normes à respecter pour un tableau aux normes actuelles ?

Composition du tableau électrique.

Dans le résidentiel, un tableau électrique est situé sur une GTL (gaine technique de logement). La GTL est le plus souvent en saillie mais elle peut aussi être encastrée.
Compteur + tableau électrique + tableau de communicationSur cette GTL, vous trouverez :

– Le disjoncteur d’abonné et le compteur (si Enedis ne les a pas mis à un autre endroit).
– Le tableau électrique, souvent situé juste en dessous du disjoncteur principal. Le tableau électrique est composé d’interrupteur différentiel pour la sécurité des personnes et de disjoncteurs pour la protection matérielle. Il peut y avoir d’autres matériels qui servent à commander l’installation électrique, ce sont des commandes modulaires.
– Un tableau de communication où s’effectue le brassage des prises RJ45 ainsi que le répartiteur pour la télévision.

Les normes à respecter pour le tableau électrique.

Vous l’aurez compris, le tableau électrique ne peut être fait à la légère. Effectivement, il doit être pensé et conçu pour votre installation, il sera unique ! C’est pourquoi, la NF C 15-100 impose des normes strictes à respecter…

1) Les disjoncteurs :

Le calibre du disjoncteur dépend du matériel à protéger.
Le 2A servira à la VMC ou au contacteur heure creuse ou même à une sonnerie…
Le 10A sert pour l’élcairage. Un circuit éclairage peut compter jusqu’à 8 points lumineux. Dans le cas de spots ou de bandeau, on compte un point lumineux vaut 300VA. Le disjoncteur de 10A pourra également protéger un circuit volet roulant, un sèche-serviettes, une chaudière…
Le 16A protège des circuits prise de courant. Il faut compter 12 prises par circuit au maximum en 2,5mm2. Le circuit de la cuisine prévoit un disjoncteur 16A pour 6 prises maxi.
Le disjoncteur 20A sert à la protection des circuits de prise spécialisée. Il faut un disjoncteur par prise pour les équipements tels que le lave-linge, le sèche-linge, le four, le lave-vaisselle, le congélateur… Il sert aussi à protéger un chauffe-eau.
Le 32A sert à protéger une plaque de cuisson avec du câble en 6mm².

Calibre des disjoncteurs conseillé par Bâtir Moins Cher dans le tableau électrique

Intensité des disjoncteurs selon le circuit

Pour un disjoncteur, un calibre au plus proche de l’ampérage consommé par le circuit électrique sera la meilleure protection possible.

2) L’interrupteur différentiel :

Il faut au minimum 2 inter différentiels dans un tableau électrique. En effet, il doit y avoir 2 disjoncteurs pour les prises et 2 pour l’éclairage au minimum… Ces deux disjoncteurs doivent être sous deux différentiels pour assurer une continuité en cas de panne. Chez Bâtir Moins Cher, nous vous conseillons de faire pareil pour les volets roulants même si ce n’est pas obligatoire !
Pour le calibre de l’inter différentiel, je vous propose de consulter l’article qui lui est dédié : Comment calibrer un inter différentiel ?
Ensuite, il ne doit pas y avoir plus de 8 départs sous un inter différentiel. Donc il ne faut pas plus de 8 disjoncteurs par différentiel.
Enfin vous devrez mettre au minimum un interrupteur différentiel de type A. Ce dernier protègera la plaque de cuisson, le lave-linge et le circuit de recharge de véhicule électrique (si présent). Il pourra protéger d’autres applications suivant son calibre.

3) Les commandes dans le tableau électrique.

En plus des disjoncteurs et différentiels qui servent à la protection, on trouve aussi des commandes dans le tableau. Par exemple, on peut trouver le contacteur heures creuses pour commander le chauffe-eau, le télérupteur pour l’éclairage sur bouton poussoir, une sonnerie modulaire, un délesteur pour le chauffage…

4) Le câblage du tableau électrique.

pontage d'un tableau électrique HagerAujourd’hui, le tableau électrique monophasé se câble très facilement et en toute sécurité grâce à l’utilisation de peigne de raccordement. Le peigne vertical permet le pontage de l’alimentation sur les interrupteurs différentiels situés en tête de rangée. Les peignes horizontaux servent à connecter les disjoncteurs à l’inter diff de la rangée.

Chez Bâtir Moins Cher nous vous aidons à composer votre tableau électrique… Et nous pouvons même vous le pré-câbler selon votre besoin ! N’hésitez pas à nous consulter, les devis sont gratuits.

Comprendre le tableau électrique de ma maison.
Taggé sur :            

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *