Une VMC double flux… Pourquoi ? Et comment ?

Très peu de maison en France sont équipées d’une VMC double flux… En effet, la ventilation de la maison se fait très généralement par une VMC simple flux hygroréglable de nos jours. Pour les maisons les plus anciennes, c’est souvent une VMC autoréglable. La raison est très simple, avec une VMC double flux, il y a un surcoût non négligeable et en ne connaissant pas tout les aspects du produit, le choix se porte souvent sur le moins cher ! Pour vous aider à faire le meilleur choix pour votre maison, Bâtir Moins Cher vous propose aujourd’hui de vous expliquer en détail le principe de la double flux…

Le principe de la VMC double flux.

Le but d’une VMC est d’extraire l’air « pollué » dans la maison tout en rentrant de l’air neuf venant de l’extérieur. Il faut savoir que l’air à l’intérieur d’un logement est 2 à 5 fois Schéma d'installation d'une VMC double flux Aldesplus pollué que l’air extérieur. En cause le mobilier composé de colle, la respiration humaine, les matériaux de construction, les équipements comme une chaudière… D’où l’importance d’une ventilation amenant de l’air extérieur !

Avec une VMC simple flux, l’air neuf rentre par des entrées d’air situées au niveau des fenêtres naturellement sans moteur, sous l’effet de l’aspiration.

Avec une double flux, il n’y a pas d’entrée d’air sur les fenêtres. L’air est aspiré par un moteur et passe ensuite dans un caisson. Le caisson de la VMC double flux réchauffe l’air entrant en effectuant un échange de calories avec l’air extrait du logement. L’air neuf extérieur est ensuite filtré (pollen, poussière…) et est envoyé dans la maison par des bouches d’insufflation au niveau des pièces sèches. Depuis les dernières normes de fin 2015, toutes les VMC double flux sont équipées d’un By-Pass. Il permet à l’air extérieur rentrant de ne pas être réchauffé la nuit en été, lorsque l’air extérieur peut servir de climatisation naturelle…

Pourquoi choisir une VMC double flux ?

La VMC double flux comporte plusieurs avantages :
VMC double flux Unelvent Ideo Ecowatt
– En hiver, la VMC aspire de l’air chauffé au minimum à 19° et une VMC simple flux fait rentrer à sa place de l’air froid (température extérieure). La double flux fait rentrer un air réchauffé, suivant les températures extérieures et le rendement de la double flux. Par exemple, avec une température extérieure à -5°, intérieure à 20° et un rendement à 92% alors l’air neuf entre à 18°.  Le premier avantage de ce principe est le confort… Vous n’avez pas un courant d’air froid qui vient vous déranger quand vous êtes assis dans votre canapé ! Le deuxième est l’économie de chauffage. Il est plus facile et plus économique de réchauffer un air entrant à 18° qu’un air entrant à -5°.

– L’air entrant dans le logement par une VMC double flux est filtré (en règle générale mais suivant les modèles). Le filtre laisse rentrer un air extérieur beaucoup plus pur, avec moins de pollen, moins de poussières, moins de bactéries.

– Un système de By-pass permet à l’air entrant de ne pas passer par le caisson de réchauffement. C’est utile la nuit en été, lorsque l’air extérieur est plus frais que l’air à l’intérieur de la maison… De fait, l’air chaud est aspiré et de l’air frais est insufflé dans les chambres et les pièces de vie. La VMC double flux sert ainsi de « climatisation » !

La VMC double flux est aussi controversée… Surtout d’un point de vue « économie ». Au final, elle sert à faire des économies sur le chauffage mais est ce assez pour compenser l’investissement qu’elle demande ? La double flux est également équipée de 2 moteurs (contre 1 seul pour la simple flux). Elle demande un entretien régulier (changement des filtres…). Souvent les personnes qui choisissent la double flux le font surtout dans le but d’intégrer à leur logement une qualité de l’air supérieure et pour le confort qu’elle apporte.

Une VMC double flux… Pourquoi ? Et comment ?
Taggé sur :        

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *